Ligue ASCAM

ligue cycliste imaginaire
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Récit d'un canadien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lebensritter



Nombre de messages : 365
Age : 28
Nom et equipe : Jeff Vachon, SFR
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Récit d'un canadien   Lun 8 Jan - 6:44

Je m'appelle Jeff Vachon et je suis un Québeçois, oui, ce peuple qui a deux occasions à refuser de devenir un pays. J'ai commencé le cyclisme vers l'âge de 5 ans et il faut dire que j'ai eu de la misère. Mais, une fois lancé sans mes petites roues, je n'ai plus jamais arrêté. J'ai commencé plus professionnellement sur le Tour de la Relève de l'Abitibi. Je me suis placé régulièrement sur le podium et cela m'a donné le goût de continuer. Aucune écurie n'étant intéressé par mes services, j'ai dû me débrouiller pour trouver des épreuves auquel participer. C'est ainsi que sur mon vélo, je parcourai le Québec pour m'inscrire dans le plus d'épreuves que possible. J'ai souvent passé des jours sans manger pour pouvoir tenter d'accomplir ce rêve de participer au Tour de France. Je dépensais le moins possible et toutes les bourses pour mes victoires étaient dépensé de façon à ce que je puisse participer à une autre course. Bref, j'ai appris à perséverer et à me débrouiller seul. Il y a quelques temps, je m'étais rendu aux States(États-Unis) pour participer au Barclays Global Investors Grand Prix. Je réussis à terminer 5e, une place très respectable selon moi, car je terminai derrière des gars comme Weggman, Lieswyn, McCartney et Moletta. J'ai là que je me fis la rencontre d'un curieux personnage.


-Félicitations pour votre belle performance
-Ah, pas de félicitations, j'aurais pu faire mieux, j'ai trop attendu avant de contre-attaquer, être parti une dizaine de kilomètres plus tôt, j'aurais pu l'emporter
Il parut surpris, mais il reprit la conversation.
-Je m'appelle Sébastien Henry
-Moi, si je me souviens bien de mon nom, c'est Jeff Vachon, mais je suis pas tout à fait sûr
Un sourire apparut sur le coin de ces lèvres
-Vous avez l'air d'un jeune comique vous
-Vous, excusez-moi mais j'ai seulement 18 ans, un tu ne me tueras pas et oui, j'aime beaucoup faire rire, sans rire, le monde serait morose
-Tu as totalement raison, mais j'aimerais savoir, cela fait combien de temps que tu es cycliste et je vois que tu n'as pas de maillot d'une équipe
-Je suis un coureur indépendant, aucune écurie ne voulait d'un poulain comme moi, je crois qu'ils ont peur d'un jeune homme qui a du caractère comme moi. Vous devez savoir que ces poulains sont souvent les plus durs à dompter.
-Je crois que je le sais même trop bien
-Je ne sais pas depuis quand je suis cycliste mais ça fait deux ans que je me promène partout au Canada et aux States à la recherche d'épreuves auquel m'inscrire.
-Tu dois dépenser une tonne de fric
-Et bien non, je me rends à mes courses en vélo, j'ai une tente, un petit brûleur au gaz et quelques autres petits truc fort utiles dans mon sac et je m'arrange pour bien manger. C'est dur mais ce sont des sacrifices que je suis prêt à faire
-Très intéressant, je suis bien heureux de t'avoir rencontré, mais je dois y aller sinon je vais manquer mon avion. Peut-être que nous allons nous revoir un de ces jours
-Je l'espère, j'aime faire la conversation.


C'est ainsi que je vis ce joyeux Français partir vers l'aéroport, tant qu'à moi, je retourne chez moi, au Québec, me reposer trois ou quatre semaines avant de retourner m'entraîner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lebensritter



Nombre de messages : 365
Age : 28
Nom et equipe : Jeff Vachon, SFR
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: Récit d'un canadien   Lun 8 Jan - 6:45

Mais avant de partir, j'ai décidé de traverser le Golden Gate. Vous savez, le gros pont rouge à San Francisco. Je peux vous dire que c'est tout une expérience. Premièrement, on ne voit jamais l'eau car il y a presque tout le temps du brouillard en dessous du pont et deuxièment, le bruit que dégage le pont. Le son du pont qui balance, les vagues qui se fracassent sur les supports. Bref, j'ai bien aimé cet expérience puis je suis parti en direction de mon chez moi.

Une semaine plus tard, j'arrivai chez moi. J'ouvris ma porte et je vis qu'il y avait un message sur mon répondeur. Mais ce n'était pas ma première préoccupation, car je n'avais pas vu ma bien-aimée depuis deux semaines. Je pris le combiné et composa le numéro de téléphone de celle-ci. Je lui parlai de ma course et elle me félicita. Je lui parlai aussi de ma rencontre avec ce curieux personnage. C'est alors qu'elle me dit que cet homme devait être un éclaireur. J'eus un flash et je lui demanda de venir tout de suite. Une trentaine de minutes plus tard, elle arriva. Après avoir échangé quelques baisers, je la fis asseoir sur le fauteuil et j'allai lui chercher un bon verre d'eau. Puis, j'avançai mon gros doigt vers le bouton «PLAY» du répondeur et le message commença.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lebensritter



Nombre de messages : 365
Age : 28
Nom et equipe : Jeff Vachon, SFR
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: Récit d'un canadien   Lun 8 Jan - 6:45

C'était Yvon Madiot qui me téléphonai, je croyais rêver. «Impossible, ça se peut pas» dis-je à ma copine. Il voulait que j'aille effectuer des tests intérieurs en France et qu'il m'envoyait les billets qui devraient arrivé dans quelques semaines pour le 7 novembre. Incroyable mais vrai, je partais passé des tests. Je sautais de joie comme un enfant comme si je venais de recevoir le plus beau jouet du monde. J'embrassai ma copine dés la fin du message et je partis me rafrachir les idées dans un bon bain moussant.

Le bonheur s'estompa petit à petit au fil des jours et il laissa place à la peur, l'angoisse et l'inquiètude. Quel genre de test ils allaient me faire passer? Est-ce que je serais prêt? Est-ce que je serais malade? Vous devez surement connaître ce genre de question quand on est devant l'inconnu. Je ne me considérais pas comme pro mais comme un grand passionné qui avait un rêve hors de portée. Maintenant qu'il était près, je commençais à avoir peur. Heureusement, mon emploi au cinéma m'évitait d'y penser. C'est ainsi que je passa mon temps à sortir avec mes amis et surtout à m'entraîner. Le 7 novembre, je reçus mes billets, je devais me rendre à l'aéroport le 10. Trois long jours à attendre, je croyais que j'allais mourir. La première journée, je la passa sur mon vélo stationnaire en arrêtant seulement pour manger. La deuxième se passa comme la première et la troisième, j'eus mes rendez-vous avec la coiffeuse et l'esthéticienne. Puis, j'alla me faire masser pour finir par magasiner quelques morceaux de vêtements.

J'étais dans l'avion qui se dirigeait vers la France. J'avais facilement passé la sécurité et j'étais impatient d'arriver. Quel sensation se fut lors du décollage! Pour la première fois de ma vie, j'embarquai dans un avion et je crois que se fut une expérience extraordinaire. Bon, la nourriture n'était pas la meilleure du monde mais les arachides, c'est quelque chose! J'avais hâte d'arriver. Le vol se fut tranquille et l'atterrisage fut parfait. Je récupéra tout mes bagages et je sortis. Éblouissant fut le mot pour décrire la ville de Paris lorsqu'on la voit pour la première fois, surtout au petit matin lorsque le soleil se lève. Je pris un taxi et je lui donna l'adresse. J'avais les yeux d'un enfant. Je regardai tout et je notais tous les détails. Lorsque j'arriva à l'adresse mentionné au chauffeur et que je vis le centre d'entraînement hivernale, j'en fus totalement abasourdi. Je crois que ma bouche toucha le sol. Je regarda autour de moi et je vis d'autres espoirs arrivés. Je commença à me sentir petit, chaque espoir que je vis me donnèrent l'impression d'être beaucoup plus fort que moi. Mais, je me dis intérieurement qu'on ne m'avait pas venir pour rien et que je devais être aussi bon que les autres. C'est d'un pas décidé que je pénétra ce bâtiment gigantesque pour mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lebensritter



Nombre de messages : 365
Age : 28
Nom et equipe : Jeff Vachon, SFR
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: Récit d'un canadien   Lun 8 Jan - 6:46

Lorsque j'entrai dans cet énorme batîment, je ne pus retenir mes mots.

-C'est débile comme déco

L'intérieur était blanc et il y avait des colonnes grecques et romaines. C'était tout un spectacle pour les yeux. Je me dirigeai alors vers la sécretaire à l'entrée.

-Bonjour, je viens rencontrer Marc Madiot, le directeur-sportif
-Oui, première porte à gauche
-Ah et ben merci et à la prochaine

Je m'approchai de la porte à gauche, pour la première fois, j'avais vraiment peur. Il y avait des idées qui se bousculaient dans ma tête.
«Qu'est-ce qu'il me veut??? Pourquoi moi, un simple cycliste...»»

J'avais vraiment peur et je décidai alors de m'engager dans cet pièce avec un petit quelque chose sur le coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lebensritter



Nombre de messages : 365
Age : 28
Nom et equipe : Jeff Vachon, SFR
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: Récit d'un canadien   Lun 8 Jan - 6:47

J'ouvris la porte et je le vis. Assis dans un fauteuil noir en cuir au téléphone. Il me fit signe de m'asseoir et continua pendant quelques minutes à parler dans le combiné. Je le regardai et je pensa qu'il devait être occupé ces temps-ci avec tous les espoirs découvert durant cette année. Mais pourquoi on m'avait fait venir pour le rencontrer? Cette question, elle me trottai dans la tête depuis que j'avais reçu la lettre. Durant mes excursions, j'avais affronté des cyclistes de mon âge encore plus performant que moi.

Marc Madiot se recula dans son fauteuil. Il me regarda et il commença à me parler.

-Bonjour Jeff, si je vous ai fait venir aujourd'hui, c'est que nos éclaireurs trouvent que vous avez le potentiel d'être un grand coureur
-Ah ouin, et bien, ça me surprend un peu, je n'ai vraiment pas les qualités pour être un grand coureur, je me considère plus comme un passionné
-Et bien, pas selon notre équipe de recrutement, nous avons prévu une grande batterie de tests dans un mois et nous aimerions que vous vous joignez à ces espoirs.
-Et ben, vous me surprenez un peu, mais je crois pouvoir être là.
-Pour bien vous préparez, vous allez rencontrer le nutrisionniste de l'équipe ainsi que les entraîneurs pour qu'ils vous conçoivent un programme à suivre pour arriver en grande forme.
-Euh, j'espère que votre programme peut s'effectuer dans un centre de conditionnement physique et sur un vélo stationnaire car par chez nous, au Québec, disons qu'à cette période de l'année, la température avoisine les -20°C, alors disons que faire du vélo à cette période de l'année n'est pas très commode.
-Ne t'inquiète pas, vous expliquerez ces conditions à notre personnel et il sera concocté en bonne et due forme.
-Merci, alors où dois-je les rencontrer?
-Je vais vous y conduire

Mr.Madiot se leva et je le suivit. Pendant ce temps, je commençai à penser que peut-être réussirais-je à décrocher un contrat... C'était mon rêve et j'étais maintenant très proche de le réussir. Je rencontrai le personnel, on prit mon poids, ma tension, mes battements à l'effort, vous savez, tout ce genre de test lorsque des professionnels vous prépare un programme d'entraînement. Il me donnèrent les feuilles du programme ainsi que la diète à suivre et je pus finalement quitter le siège de l'équipe en fin de journée. Je passa ma dernière journée avec ma tendre moitié à courir les boutiques de Paris. Et le lendemain, je quittai la France pour mon Québec avec une chance de réaliser mon rêve... Devenir le premier Québeçois à participer au Tour de France!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lebensritter



Nombre de messages : 365
Age : 28
Nom et equipe : Jeff Vachon, SFR
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: Récit d'un canadien   Lun 8 Jan - 6:50

Je suivis mon programme et ma diète jusqu'à mon départ. J'avais passé mes journées au centre de conditionnement physique et le soir, j'allai joué au tennis, regardé des films ou regardé les étoiles avec ma douce moitié. Bref, malgré ce lourd programme d'entraînement, j'en profitai amplement. Je reçus les billets une semaine avant mon départ. Je passai cette dernière semaine au repos. Je lus des romans d'amour avec ma bien-aimée et nous nous parlâmes de ce qui arriverait si on m'engageait. Bref, tous les deux étions nerveux et excités de voir ce qui arriverait. La France est un beau pays et comme le français est la langue d'usage, nous ne serions pas trop dépaysagés.

Le jour du départ arriva, mais une tempête de neige fesait rage, notre avion ne pourrait peut-être pas décoller. Nous attendions dans l'aéroport, l'heure de départ étant 6h du matin, heure du Québec. Je regardai l'horloge, 7h, 8h, 9h, 10h, 11h, 12h, puis, vers 13h, la tempête se calma et l'avion put décoller. Mon amour me prit la main dans l'avion et me dit de me calmer, que tout se passerait bien. Bref, je dormis tout le long du vol. J'arrivais à mon hôtel vers 2h du matin et je me recouchai pour me lever que le lendemain vers 6 heures.

J'arrivai au quartier général et il y avait près de 100 espoirs dans l'hall d'entrée. Je pensai que je ne saurais jamais choisi. J'étais le seul canadien et il y avait des français, des anglais, des américains, des belges, des suisses, des kazahs, bref, un tant d'espoirs de différentes nationalités. Je me dirigeai m'inscrire. Une heure plus tard, le personnel présent de la Française Des Jeux commença à appeller les noms. Ivan Popov, Jacques Lebeau, quelques instants plus tard, mon nom se fit entendre. Jeff Vachon!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lebensritter



Nombre de messages : 365
Age : 28
Nom et equipe : Jeff Vachon, SFR
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: Récit d'un canadien   Lun 8 Jan - 6:51

Je me dirigeai donc vers l'infirmerie. Je fus accueilli par Gérard Guillaume, le médécin de l'équipe. Il me mesura, il prit ma tension et il prit mon poids. Bref, un examen de routine. Puis, le médécin m'accompagna au gymnase où je rencontrais Jacques Decrion. Il me décrivit les tests auquel je participerais. Il y avait un test de puissance des jambes, un test d'endurance, quelques tests de force, etc. Je donnai tout ce que j'avais dans les jambes pour montrer mes capacités. Puis, je retournai à l'infirmerie où Gérard Guillaume me refit passé les tests pour voir mes battements de coeur et ma tension à l'effort. Puis, petite pause puis, même tests médicales pour voir ma faculté de récupération. Puis, j'allai voir les kinésthérapeutes. Un bon massage après tant d'effort, je peux vous dire que vous êtes sur un nuage. Après, je me rendis rencontrer Marc Madiot. Il me dit qu'il reçeverait les résultats des tests dans une semaine et qu'il effectuerait son choix dans deux semaines après avoir reçu les résultats. Je repartis donc pour mon Amérique natal en attendant ces résultats.

Trois semaines avaient passés et je n'avais reçu aucun appel. Je me disais que c'était fini, je n'avais aucune chance lorsqu'on sonna à la porte. Je me traînai d'un pas lent vers ma porte, déçu et amer, mais au moins, j'avais vu la France et ces magnifiques châteaux forts. Quel fut ma surprise lorsque je vis Marc Madiot à ma porte. Je fus bouche bée.

-Bonjour Jeff, comment allez-vous?
-Allo M. Madiot, je vais très bien, vous n'avez qu'à rentrer
-Je vais le faire avec plaisir
-Juste à aller vous asseoir sur le sofa, voulez-vous une bonne bière canadienne ou de la liqueur?
-Je vais goûter avec plaisir votre bière canadienne
-Black, Richard's, Coors Light, Molson Light, Molson Ex, laquel préféré-vous?
-Celle que vous aimez le plus!
-Tenez, la Coors est très bonne

Ma dulcinée rentra à ce moment et me regarda en voyant un inconnu dans notre maison.

-Isabelle, voici Marc Madiot, directeur-sportif de la Française des Jeux
-Enchanté M.Madiot
-Moi de même
-Pourquoi êtes-vous dans notre maison M.Madiot, dit mon amour
-Et bien, je venais proposé un contrat à votre fiancé.

C'est alors que je savais que j'avais enfin réussi! Marc Madiot nous proposait de venir en France la semaine prochaine avec tous nos effets personnels. C'est ainsi que cette fabuleuse aventure allait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lebensritter



Nombre de messages : 365
Age : 28
Nom et equipe : Jeff Vachon, SFR
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: Récit d'un canadien   Mar 9 Jan - 7:11

J'aimerais avoir des commentaires sur ce récit, sauf ceux de Neobasso, pcq je sais qu'il adore Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chtikiller
Admin
avatar

Nombre de messages : 2279
Age : 28
Nom et equipe : Chtikiller le Baroudeur , Admin's Team
Date d'inscription : 04/08/2006

MessageSujet: Re: Récit d'un canadien   Mar 9 Jan - 11:27

C'est vraiment génial Shocked Shocked LA SUITE LA SUITE Exclamation Exclamation Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ligueascam.forumpro.fr
darth--maul

avatar

Nombre de messages : 756
Age : 27
Nom et equipe : Geoffrey Letellier
Date d'inscription : 04/08/2006

MessageSujet: Re: Récit d'un canadien   Mar 9 Jan - 14:12

c'est bien écrit et le boulot fourni doit être conséquent, mais ce n'est pas un type de récit auquel j'accroche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simu.just-forum.net/
Takeo



Nombre de messages : 69
Age : 27
Nom et equipe : Noury Armand:Manpower
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Récit d'un canadien   Mar 9 Jan - 18:47

Tres belle introduction.Vivement les courses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NeoBasso
Admin
avatar

Nombre de messages : 2123
Age : 27
Nom et equipe : Kieren Cameron, Chocolade Jacques
Date d'inscription : 04/08/2006

MessageSujet: Re: Récit d'un canadien   Mar 9 Jan - 19:49

Merci d'avoir repris ce recit! mon avis n'a jamais changé! SUPER cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: recit   Mar 9 Jan - 21:58

IL est vraiment bien Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
armelcboonen

avatar

Nombre de messages : 110
Age : 31
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Récit   Mer 28 Mar - 13:38

c génial
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.manutdplanete.piczo.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Récit d'un canadien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Récit d'un canadien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Y-a-t-il un Canadien sur ce forum qui maitrise ce sujet?
» Le frimeur canadien, une menace très négligeable. Ayiti panko desand si ba.
» update des blessés du canadien ce soir
» Haiti-sécurité : Témoignage éloquent d'un canadien
» Canadien express

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ligue ASCAM :: Cycling Manager :: Recit CYM-
Sauter vers: